OVV Deburaux Paris - Déclaration CVV N° 0502014

Suite de PATER Jean – Baptiste Valenciennes

Lot 45
8 000 - 10 000 €
Résultats sans frais
Résultat: 8 000 €

Suite de PATER Jean – Baptiste Valenciennes

Suite de PATER Jean – Baptiste (Valenciennes 1695 – Paris 1736)
"Baigneuses dans un parc"
Huile sur toile (rentoilée)
60 x 73 cm (quelques restaurations, notamment dans certaines craquelures, ancien vernis oxydé)
Cadre ancien en bois sculpté et doré de style Louis XV à motif de coquilles dans les coins, de rinceaux et de fleurettes (acc.).
Au revers étiquette manuscrite sur le châssis 3726 / mme Audemar / Nett. Rest
Provenance : 1 - Galeries Friedland (acquis en avril 1928) ;
2 - Collection Audemars ( Paris)
Analogies : 1 - Musée d’Angers ; Jean – Baptiste Pater, Baigneuses, toile, 53 x 70 cm ; Ancienne collection Eveillard de Livois (Cf. Chefs-d’œuvre du musée des Beaux – arts d’Angers, n° 49, p.110 - 111; Paris & Angers 2004).
2 - Musée de Stockholm ; Jean – Baptiste Pater, Baigneuses, toile, 49,5 x 59,5 cm (Cf. Catalogue de l’exposition : Un Suédois à Paris au XVIIIe siècle, La collection Tessin ; n° 15, pp. 62 – 63 – Louvre RMN 2016). La composition présente une variante notable par rapport à la version du musée d’Angers. Une large toile protège de son ombre le groupe des trois baigneuses, ainsi que le couple debout qui s’éloigne en badinant, au lieu et place du mur de pierre incurvé. Cette variante se retrouve dans une composition de Pater sur le même thème, mais construite différemment, conservée autrefois au musée de Potsdam. On observe dans ces deux toiles les mêmes cariatides féminines surmontant la base d’un balcon (Cf. Florence Ingersoll – Smouse, Pater, Biographie et catalogue critique ; Fig. 102 p. 157; not. 326, p. 63 – Paris 1928).
Une copie de notre composition est passée autrefois en vente à Paris, comme « Ecole de Pater » (Paris, Lair – Dubreuil commissaire – priseur, Vente X, 04 juin 1921, n° 147 du catalogue, Le bain, toile, 55 x 77 cm ; où il est reproduit).
La version des Baigneuses, d’après Jean – Baptiste pater, présentée ici, peut – être située autour de 1800, témoignant du succès constant de certaines compositions des principaux disciples d’Antoine Watteau, au premier rang desquels son élève Jean – Baptiste Pater.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue